Jian Wu


Le Jianwu est par excellence l’exercice des démonstrations. Il permet plus que tout autre d’apprécier la valeur d’un pratiquant. Les shili, fali, zoubu sont enchainés librement à vitesse lente ou rapide. C’est un peu l’équivalent du taolu ou kata sans formes ou séquences prédéterminées.

 

Le corps travaille dans son ensemble, avec densité, équilibre, et dans toutes les directions. Le yi doit être intense pour chaque mouvement. Il faut être dans l’instant présent sans se soucier de celui qui suivra, sans rester attaché à celui d’avant. Il faut rechercher la spontanéité dans la fluidité et la détente, sortir la force dans la tranquillité.

 

 

Pour illustré Jianwu, rien de mieux que Me Cui Ruibin qui est reconnu et apprécié par ses pairs pour la qualité de son travail.